Octobre Rose au petit soin pour les femmes - Flash inspiration de Marie, du 19 octobre 2020

Mis à jour : oct. 20


Et si aujourd’hui on se mettait au rose ? Entendez-vous parler de la campagne Octobre Rose autour de vous, ces temps-ci ? Celle-ci a lieu chaque année durant le mois d’octobre afin de sensibiliser à la lutte contre le cancer du sein.

Venant tout droit des Etats-Unis, la campagne débarque en France pour la 1ère fois en 1994 à l’initiative du Groupe Estée Lauder et du journal Marie Claire.

Elle est aujourd’hui encadrée par la belle association fraîchement rebaptisée « Ruban Rose ».

Si le sujet traité est loin d’être réjouissant, Octobre Rose est toutefois l’occasion de mettre en place des partenariats inspirants et motivants entre associations et marques de tout genre. Tous contribuent ainsi à la recherche médicale.

A cet égard, la mode, fidèle à ses engagements, apporte son soutien.

Des marques comme Sézane, LOU.YETU ou La Môme Bijou ont décidé de créer des collections limitées. Une partie voire la totalité des bénéfices est reversée à une des associations partenaires de la campagne.


Le Bon Marché lui-même a créé un pop-up solidaire de 350m² imaginé par l’artiste Garance Vallée.

Mais au-delà de la vente, cet espace est pensé comme un vrai complexe dédié à l’information et à l’échange avec une sélection d’ouvrages, des ateliers de yoga ou de méditations organisés sur place et encore pleins d’autres belles choses…

Attention toutefois à bien réserver sur le site internet du Bon Marché si vous souhaitez participer sur place.Vous pouvez également vous inscrire à un événement dans le cadre de la campagne Octobre Rose au Bon marché via Eventbrite.

Sinon il vous faudra aller sur l’application Zoom rattraper vos expériences manquées ! Encore une fois la totalité des bénéfices récoltés grâce à ces activités est reversées à l’association Ruban Rose.


La maison ETAM, elle aussi, s’est engagée pour la cause ! Depuis juin dernier, elle lance une nouvelle ligne nommée YES! est la première collection post-mastectomie de la marque, présentée comme « pensée et conçue de A à Z avec 20 femmes concernées ».

Ligne distinguée et engagée, elle se veut avant tout je cite « un grand cri du cœur à l’état d’esprit positif et joyeux ».

YES! dispose ainsi à la fois d’une ligne de lingerie et d’une ligne bain, dont les soutien-gorges, munis de poches intégrées, peuvent accueillir tout type de prothèses.

De plus, dans la continuité de son projet, la marque a organisé la semaine passée un trio de conférence en live sur instagram autour de 3 thématiques liées au cancer du sein.


Alors un grand bravo à ETAM, mais également à toutes ces marques qui s’engagent et nous sensibilisent, et qui mettent à l’honneur ces femmes si courageuses !

Etam lance "YES!", sa première collection de lingerie post-mastectomie

Et grâce à toutes ces initiatives pérennes, Ruban Rose peut, depuis maintenant 17 ans, décerner 3 prix pour la recherche médicale. Docteurs François Bertucci, Elodie Guillaume, Elisabetta Marangoni, Jacky Goetz et Frédéric Fiten sont les 5 grands lauréats de 2020 !


Le prix du Ruban Rose, qualité de vie, reçu par le Docteur Frédéric Fiten, a particulièrement marqué les esprits.

En effet, le chercheur utilise une application mobile pour suivre les effets secondaires des traitements et améliorer leurs prises en charge. Si cette recherche aboutit, l’outil pourra être proposé au plus grand nombre.

Ce prix souligne ainsi combien il est important et nécessaire de considérer toutes les étapes que traversent les femmes face à cette maladie, ce qui semble aujourd’hui possible grâce à la digitalisation de nos modes de vie.


C’est la fin du flash de l’inspiration du jour. N’hésitez pas à partager ce flash tout aussi engageant, voire à faire un don pour la recherche ! On se retrouve très prochainement pour un nouveau flash de l’inspi. En attendant, couvrez-vous de rose et n’oubliez pas de nous rejoindre sur notre Instagram, Facebook, Twitter et Linkedln.


Les Muses de Paris

©2020 par LES MUSES DE PARIS - contactez-nous
 Mentions legales et RGPD