POURQUOI KOBE BRYANT ETAIT UNE SOURCE D'INSPIRATION ?

Dernière mise à jour : 6 juil. 2020




Kobe Bryant est mort ce dimanche 26 janvier 2020 dans un accident d’hélicoptère au nord-ouest de Los Angeles. L’ex-basketteur de la NBA, âgé de 41 ans, a évolué pendant vingt ans au sein des Los Angeles Lakers. Mais c’est bien au-delà du cercle des basketteurs que résonnent les hommages aujourd’hui. Tout le monde pleure Bryant, cette immense source d’inspiration.



Au-delà du basket


C’est une véritable onde de choc qui a envahi la planète après l’annonce de la mort du champion de basket. Pour Cristiano Ronaldo, comme pour d’autres sportifs du monde entier, il fallait très vite rendre hommage à celui qui a gravé son nom dans l’histoire du sport.


« Kobe était une véritable légende et une inspiration pour beaucoup. »

Cristiano Ronaldo


Neymar a dédié son deuxième but à l’icône durant le match de la 21e journée de Ligue 1 contre Lille (0-2). La célébration du Brésilien était spécialement dédiée au basketteur. Il a formé avec ses doigts un 2 et un 4 pour le numéro 24, en référence au maillot que Kobe Bryant portait au sein des Los Angeles Lakers. D’autres ont, eux aussi, exprimé leur immense tristesse après cette annonce choc, comme Diego Maradona, Paul Pogba, Didier Drogba, Lionel Messi, Romelu Lukaku, tous ces joueurs que Kobe suivait, lui qui aimait tant le foot. Il était fan du Milan AC et s’était également prêté au jeu dans des publicités aux côtés de Messi et Ronaldinho.



Au-delà du sport, ce sont tous ses fans, artistes, acteurs, chanteurs, auteurs qui se sont manifestés après le drame pour soutenir les proches de Kobe, notamment Vanessa Bryant, qu’il avait rencontrée quand elle avait 17 ans et qu’il avait épousée en 2001.



24 secondes



Imaginez un match de basket où tout le monde se prépare pour le match, mais le cœur n’y est pas. Imaginez des joueurs de NBA dépités après l’annonce de la mort de leur idole. C’est cette scène qui s’est déroulée ce dimanche 26 janvier, juste après le coup d’envoi du match de NBA entre les San Antonio Spurs et les Toronto Raptors, au Texas. Et les basketteurs ont trouvé un moyen bien à eux de rendre hommage à l’ancienne star des Lakers. Pendant 24 secondes, le temps s’est arrêté. Personne n’a joué. Car juste après le coup d’envoi, tous les joueurs ont pris le temps de lui rendre hommage. 24', comme le numéro du maillot que Kobe Bryant a fièrement porté à Los Angeles de 2006 à 2016, après avoir débuté avec le no 8.


gif

Après une carrière longue de vingt saisons avec les Lakers, il avait pris sa retraite en 2016 pour incarner, incontestablement, l’un des plus grands joueurs de l’histoire du basket, avec cinq titres NBA. Et pour graver à tout jamais son nom dans le palmarès du basket et l’histoire du sport, il est aussi le 4e meilleur marqueur de l’histoire du championnat américain, rien que ça.



The Black Mamba


Mais bien au-delà de sa discipline, de ses deux médailles d’or olympiques et des 30 000 points inscrits tout au long de sa carrière, Kobe représentait avant tout un état d’esprit. Il s’était lui-même surnommé The Black Mamba, en référence à l’un des serpents les plus dangereux au monde et également en référence au nom de code de l’héroïne du film Kill Bill.



Un surnom qui avait fait surface durant une période noire, dans les années 2000, lorsqu’il avait été confronté à une accusation d’abus sexuel. Une histoire qui avait, certes, abouti à un non-lieu, mais qui avait marqué la star et ses proches.


« J’avais besoin de créer une sorte d’alter ego, juste pour moi, pour que, lorsque je rentre en jeu, je sois quelqu’un de différent, pas celui que j’étais, assis au tribunal. »

Kobe Bryant, dans le documentaire Kobe Bryant’s Muse



League of Legends