POURQUOI KOBE BRYANT ETAIT UNE SOURCE D'INSPIRATION ?

Mis à jour : juil. 6




Kobe Bryant est mort ce dimanche 26 janvier 2020 dans un accident d’hélicoptère au nord-ouest de Los Angeles. L’ex-basketteur de la NBA, âgé de 41 ans, a évolué pendant vingt ans au sein des Los Angeles Lakers. Mais c’est bien au-delà du cercle des basketteurs que résonnent les hommages aujourd’hui. Tout le monde pleure Bryant, cette immense source d’inspiration.



Au-delà du basket


C’est une véritable onde de choc qui a envahi la planète après l’annonce de la mort du champion de basket. Pour Cristiano Ronaldo, comme pour d’autres sportifs du monde entier, il fallait très vite rendre hommage à celui qui a gravé son nom dans l’histoire du sport.


« Kobe était une véritable légende et une inspiration pour beaucoup. »

Cristiano Ronaldo


Neymar a dédié son deuxième but à l’icône durant le match de la 21e journée de Ligue 1 contre Lille (0-2). La célébration du Brésilien était spécialement dédiée au basketteur. Il a formé avec ses doigts un 2 et un 4 pour le numéro 24, en référence au maillot que Kobe Bryant portait au sein des Los Angeles Lakers. D’autres ont, eux aussi, exprimé leur immense tristesse après cette annonce choc, comme Diego Maradona, Paul Pogba, Didier Drogba, Lionel Messi, Romelu Lukaku, tous ces joueurs que Kobe suivait, lui qui aimait tant le foot. Il était fan du Milan AC et s’était également prêté au jeu dans des publicités aux côtés de Messi et Ronaldinho.



Au-delà du sport, ce sont tous ses fans, artistes, acteurs, chanteurs, auteurs qui se sont manifestés après le drame pour soutenir les proches de Kobe, notamment Vanessa Bryant, qu’il avait rencontrée quand elle avait 17 ans et qu’il avait épousée en 2001.



24 secondes



Imaginez un match de basket où tout le monde se prépare pour le match, mais le cœur n’y est pas. Imaginez des joueurs de NBA dépités après l’annonce de la mort de leur idole. C’est cette scène qui s’est déroulée ce dimanche 26 janvier, juste après le coup d’envoi du match de NBA entre les San Antonio Spurs et les Toronto Raptors, au Texas. Et les basketteurs ont trouvé un moyen bien à eux de rendre hommage à l’ancienne star des Lakers. Pendant 24 secondes, le temps s’est arrêté. Personne n’a joué. Car juste après le coup d’envoi, tous les joueurs ont pris le temps de lui rendre hommage. 24', comme le numéro du maillot que Kobe Bryant a fièrement porté à Los Angeles de 2006 à 2016, après avoir débuté avec le no 8.


gif

Après une carrière longue de vingt saisons avec les Lakers, il avait pris sa retraite en 2016 pour incarner, incontestablement, l’un des plus grands joueurs de l’histoire du basket, avec cinq titres NBA. Et pour graver à tout jamais son nom dans le palmarès du basket et l’histoire du sport, il est aussi le 4e meilleur marqueur de l’histoire du championnat américain, rien que ça.



The Black Mamba


Mais bien au-delà de sa discipline, de ses deux médailles d’or olympiques et des 30 000 points inscrits tout au long de sa carrière, Kobe représentait avant tout un état d’esprit. Il s’était lui-même surnommé The Black Mamba, en référence à l’un des serpents les plus dangereux au monde et également en référence au nom de code de l’héroïne du film Kill Bill.



Un surnom qui avait fait surface durant une période noire, dans les années 2000, lorsqu’il avait été confronté à une accusation d’abus sexuel. Une histoire qui avait, certes, abouti à un non-lieu, mais qui avait marqué la star et ses proches.


« J’avais besoin de créer une sorte d’alter ego, juste pour moi, pour que, lorsque je rentre en jeu, je sois quelqu’un de différent, pas celui que j’étais, assis au tribunal. »

Kobe Bryant, dans le documentaire Kobe Bryant’s Muse



League of Legends


Méprisant et insultant envers ses coéquipiers, Kobe était également adepte du trash-talking (en français : provocation verbale, chambrage) ou de la « punchline qui fait mal » sur les réseaux. Shaquille O’Neal en a d’ailleurs fait les frais. Les frères ennemis Bryant et O’Neal se faisaient souvent la guerre, notamment à propos de leurs prouesses et jeux respectifs. Est-ce que Shaquille était un flemmard, ou le Black Mamba un croqueur ? Ce qu’on appelle communément un croqueur en basket, c’est un type de joueur qui accapare le ballon et empêche ses coéquipiers de s’en saisir. Shaquille taclait souvent Bryant en le décrivant ainsi. La rivalité entre les deux légendes a d’ailleurs été très souvent commentée par les journalistes, les experts du basket et les fans. Pourtant, les deux hommes, après des années de joutes verbales et de haine, ont vu leur relation s’apaiser au fil du temps.


« Les choses que l’on a pu dire à l’époque, on les pensait. Mais en vieillissant et avec du recul, tu te dis : putain, j’étais un idiot quand j’étais plus jeune… »

Kobe Bryant


Le sportif, avec la maturité, commentait la situation à sa manière : « La chose la plus importante à retenir, c’est qu’il faut fermer sa bouche. On n’a pas besoin d’aller se plaindre auprès de la presse. Il suffit de garder les choses en interne, qu’il s’agisse de disputes ou de désaccords. Que nos problèmes aient été autant relatés par voie de presse est vraiment quelque chose que je regrette. En quelque sorte, c’est de ma faute s’il y a eu cet emballement autour de l’équipe, de Shaq et de moi-même, qui a mis une pression terrible sur la franchise », confiait-il en 2015.




Par amour



« Dès que j’ai commencé à rouler en boule les chaussettes de mon père et à tenter des tirs victorieux imaginaires, j’étais sûr d’une chose : c’était de l’amour. » Le basket était LA raison de vivre de Kobe Bryant. Et les matchs, un combat sur un ring. Cette image de gladiateur qui ne lâche rien lui a valu les honneurs, mais aussi les critiques. Mais pour lui, peu importait, ce sport rythmait sa vie.


« Un amour si profond que je t’ai donné ma tête et mon corps, mon esprit et mon âme. »


Le quintuple champion de NBA a eu quatre filles : Natalia (17 ans), Gianna (13 ans), Bianka (3 ans) et Capri (sept mois). Il partageait sa passion avec sa fille, Gianna Bryant, décédée elle aussi dans cet accident d’hélicoptère.



gif


Le lien entre Gianna et son père était très précieux. Gianna était passionnée de basket, comme son papa, et nombreux sont ceux qui lui prédisaient un avenir brillant dans ce sport. À 13 ans, elle était déjà observée par les grandes universités américaines et les franchises de la WNBA, le championnat professionnel féminin. Son rêve : reprendre le flambeau de son père.


Et quand on lançait à son père : « Pas de garçon, donc pas d’héritier ? », Kobe préférait esquisser un rire en guise de réponse. D’autant que la passion du basket, celle qu’on ressent dans le ventre et pour laquelle on a envie de vivre à chaque instant, il la partageait fièrement avec sa fille Gianna. C’est d’ailleurs durant un match de basket qu’on peut les voir tous les deux dans une vidéo, le 21 décembre 2019, alors qu’ils assistent à une rencontre entre les Brooklyn Nets et les Atlanta Hawks. Les images montrent un coach qui semble transmettre quelques astuces de jeu à sa fille, captivée par ses mots.


« Lorsque des fans me disent devant elle : “Il faut que t’aies un garçon pour qu’il poursuive la dynastie”, elle me dit : “Je m’en occupe, ne t’inquiète pas”. »

Kobe Bryant


La Mamba-philosophie


Le joueur virtuose a marqué de sa patte les deux dernières décennies. Parce que le rêve de Kobe était immense, mais à sa portée. Il a toujours eu pour ambition de dépasser le mythique Michael Jordan…


« C’était comme un petit frère pour moi. »

Michael Jordan


Et il a prouvé qu’en mêlant talent, travail et ambition à une détermination hors du commun, il est tout à fait possible de relever des challenges qui paraissent impossibles à relever. Et c’est cette Mamba-philosophie qui transcende les dualités, va au-delà du sport et permet de susciter l’admiration.


Le jour de l’accident, la légende des Lakers de Los Angeles se rendait avec sa fille Gianna à la Mamba Academy, une école qu’il avait fondée à Thousand Oaks, en Californie, pour transmettre ses valeurs et son inspiration à la relève. L’équipage de l’hélicoptère devait assister à un entraînement de basket-ball lorsque l’accident s’est produit, précise le Daily Mail. Parmi les hypothèses concernant l’accident d’hélicoptère, certains avancent les conditions météorologiques, et d’autres évoquent un problème moteur.


Sur place, 18 enquêteurs ont été envoyés pour tenter de faire toute la lumière sur ce drame qui a coûté la vie à 9 personnes.



Laurence RAKOTO


On écoute ici le podcast "The sports dude" 👇



Source photo : Wikipedia

#basket #KobeBryant #NBA

©2020 par LES MUSES DE PARIS - contactez-nous
 Mentions legales et RGPD