• Shury

Alternatives post-COVID dans l'événementiel - Flash inspiration de Mélodie, du 23 octobre 2020

Mis à jour : oct. 31

COVID : le monde d’avant et le monde d’après. Un pas de géant pour bousculer nos habitudes et créer de nouvelles schémas pour s’adapter à ce nouveau monde ! Alors comment sont-elles mises en œuvre ?

Face au confinement et à l’interdiction des rassemblements physiques, les acteurs de la culture contre-attaquent par des festivals virtuels innovants.

Le confinement a favorisé le boom du live stream musical. Les festivals se sont ainsi emparés de cet outil pour inventer une nouvelle expérience avec leur public.

Le Printemps de Bourges a par exemple créé “Un Printemps imaginaire” en appelant tous.tes les artistes à “partager de nouvelles créations spécialement conçues pour un Printemps imaginaire.

Cela s’est traduit par de multiples performances inédites des artistes comme Yael Naim, Les Louanges ou encore N’to. Ce dernier a comptabilisé plus de 278 000 vues sur son live et a collecté 275 euros de dons pour le Secours populaire français.

Toutefois, le modèle économique du live stream reste encore à inventer et à pérenniser pour devenir une source de revenus durable pour les artistes.

En Pologne, au festival Unsound, on confine la musique dans des univers de rêve. Entre jeu vidéo, trip cosmique et musique délirante. Pour son édition « Covid-19 », le festival expérimental a opté pour le virtuel. Plus que de simples retransmissions de lives, le festival a proposé des œuvres mêlant plusieurs univers où vous êtes le personnage principal plongé dans l’ imaginaire où se cachent les musiciens confinés.

Le groupe américain The Flaming Lips a orchestré le tout premier concert dans des bulles le lundi 12 octobre aux Etats-Unis.

Lors d’un passage à Oklahoma City, le groupe de rock alternatif américain a joué pour la première fois face à une foule bondissante dans des bulles en plastique géantes.

Une solution ludique testée pour la première fois dans les conditions d’un concert, qui donne une atmosphère folle et presque onirique à la performance. Distanciation physique et sensations garanties ! Voilà une idée créative pour maintenir les événements malgré la pandémie !

Et si, l’Allemagne avait créé des soirées électro à vivre dans sa voiture ? Ne cherchez pas, ils les ont appelé les “drive-in raves” et ça existe !

Mais les problématiques écologiques semblent toutefois oubliées par les organisateurs de ces événements ayant fleuri ces dernières semaines en Allemagne, au Danemark ou encore en Lituanie.

C’est pourquoi une société italienne invente les concerts à regarder… à vélo ! L’entreprise Bike-In a voulu reprendre l’idée du drive-in, mais à vélo tout en permettant les mesures de distanciation sociale grâce à des petites cloisons modulables pour chaque spectateur. Il s’agit déjà d’une solution plus viable pour l’environnement.

La boîte de production est en ce moment même en train de lever des fonds pour que le projet puisse voir le jour, mais plusieurs régions italiennes telles que la Lombardie sont d’ores et déjà intéressées par le concept.


Vous pouvez aussi suivre toute l’actualité des muses de Paris sur notre Instagram et nous rejoindre sur Facebook, Twitter et Linkedln.


Melodie (Auteur et réalisation)


©2020 par LES MUSES DE PARIS - contactez-nous
 Mentions legales et RGPD